Accueil > Actualité > Savants et politiques

Savants et politiques

par Michel PAROLINI, le 24 mars 2020

Enregistrer au format PDF

Pour faire suite aux réflexions de Jean-François COLLIN

L’aca­dé­mie peut se trom­per, parce que c’est très dif­fi­cile […] Vous savez, on se trompe […] Vous savez la grande vérité sur l’amiante, dix ans avant, tout le monde pre­nait de l’amiante […] La méde­cine, c’est dif­fi­cile, la vérité c’est com­pli­qué, et l’amiante, on a fermé notre gueule. On fait des erreurs dans la vie. Le Maréchal Pétain il a foutu la France en l’air, il avait quand même gagné Verdun. Qu’est-ce que vous voulez qu’on vous dise, c’est dif­fi­cile, la vie.

Réponse de Charles Pilet, ancien Président de l’Académie de méde­cine, à Jean Druon, à propos de l’avis favo­ra­ble émis par l’Académie concer­nant l’uti­li­sa­tion indus­trielle de l’amiante. In Alerte à Babylone, de Jean Druon, 2005.

Dans la situa­tion pré­sente, il est clair que la science n’est qu’un élément de jus­ti­fi­ca­tion a pos­te­riori de déci­sions, et sou­vent de non-déci­sions poli­ti­ques. C’est un argu­ment d’auto­rité qui impres­sionne : scien­tia dixit. On a jeté des cen­tai­nes de mil­lions de mas­ques pour faire de sor­di­des économies de bout de chan­delle ? On expli­quera donc que la science dit que les mas­ques ne sont pas néces­sai­res... Sont-ils super­sti­tieux tous ces coréens et tous ces chi­nois qui se pro­mè­nent dans la rue avec un masque de pro­tec­tion !
Jusqu’à la pro­chaine "vérité" "scien­ti­fi­que". On dira alors noir lundi ce qui était blanc diman­che. Dimanche : tout le monde aux urnes ! Lundi : tout le monde bouclé, et la fli­caille au coin de la rue pour ali­gner les récal­ci­trants. Tel qui était un citoyen modèle diman­che s’est mué en délin­quant lundi, en ayant le même com­por­te­ment : scien­tia dixit !

Au demeu­rant, la méde­cine n’est pas une science, mais une pra­ti­que à visée thé­ra­peu­ti­que qui s’appuie sur des connais­san­ces scien­ti­fi­ques. Il y a eu une méde­cine avant la science. Il y a encore dans la méde­cine bien des pra­ti­ques qui ne se fon­dent sur aucune science. Est vrai, en l’occur­rence, ce qui marche, ce qui est effi­cace pour aider à guérir. C’est une concep­tion très humble de la vérité. Quant aux causes réel­les ...
Les fameux experts, s’ils sont experts, sont aussi des hommes avec des ambi­tions, du pou­voir, des appé­tits de pou­voir et de reconnais­sance. Ils sont pris dans des rap­ports sociaux, des pas­sions, des riva­li­tés. Ils peu­vent être aveu­glés. Ils peu­vent même être fran­che­ment sots. Le monde est plein de cré­tins savants. La science ne pré­serve pas de la bêtise, hélas. Voir Flaubert. Un savant peut être très savant, et très naïf. En poli­ti­que sur­tout. Un savant ne sait pas tout sur tout. Un savant est limité dans son savoir : et c’est cette limi­ta­tion même qui fait le carac­tère scien­ti­fi­que de sa connais­sance. Il en sait peu, mais il le sait bien. Et il sait ce qu’il ne sait pas, ou mal, ou pas encore.

Concernant le Covid-19, per­sonne aujourd’hui ne sait encore grand chose. Les experts les plus che­vron­nés le reconnais­sent. Ils connais­sent les virus, ils connais­sent les lois sta­tis­ti­ques du déve­lop­pe­ment des épidémies, ils connais­sent beau­coup de choses. Mais sur ce virus, ils en savent peu. Ils tra­vaillent, ils vont décou­vrir des choses. Il leur faut du temps, des moyens, de l’énergie, du talent, de la patience. Parfois de la chance.
Le poli­ti­que est lui dans l’urgence de l’action. Son action peut être orien­tée par les experts. C’est même sou­hai­ta­ble. Mais il doit aussi faire des paris, savoir saisir l’occa­sion, être cou­ra­geux, pren­dre des ris­ques. Ou au contraire être pru­dent. Le poli­ti­que doit être capa­ble de virtù. L’expert scien­ti­fi­que ne lui est d’aucune uti­lité dans ces domai­nes.

Tout cela indi­que que la poli­ti­que sup­pose une forme d’intel­li­gence, dif­fé­rente de l’intel­li­gence scien­ti­fi­que. Précisément celle qui manque à nos mina­bles diri­geants, petits valets bas de pla­fond de Sa Majesté Le Capital. L’impé­ri­tie est visi­ble dans tous les domai­nes et à tous les étages. Ces gens cher­chent à cacher leur nul­lité der­rière l’auto­rité des savants. Ils la révè­lent encore davan­tage.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.