Accueil > Actualité > « Le Monde » contre Krisis et la France Insoumise

« Le Monde » contre Krisis et la France Insoumise

par Jérôme MAUCOURANT, le 5 juillet 2018

Enregistrer au format PDF

Une opération Le Monde contre la La France insoumise après une tentative contre le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC). Abel Mestre, du Monde, ou le journalisme de sycophante

Il avait déjà a écrit que Fatiha Boudjahlat était de facto infré­quen­ta­ble car anti-Diallo, une R. Diallo pré­sen­tée par lui comme mili­tante "anti­ra­ciste" … alors qu’elle est néo­ra­ciste, quasi-PIR etc. Il s’agis­sait d’inter­dire en fait à Fatiha Boudjahlat de pren­dre la parole au Sénat pour un col­lo­que co-orga­nisé par le MRC. Le monde n’est plus un organe d’infor­ma­tion mais un organe d’influence, nous le savions ...
Abel Mestre conti­nue depuis hier : Thomas Guénolé aurait péché selon lui :
https://www.lemonde.fr/…/l-insou­mis-thomas-gue­nole-au-somma…

Pourtant, dans un texte pré­cé­dent Mestre reconnais­sait :

Dans son livre Sur la nou­velle droite (Descartes & Cie, 1994) Pierre-André Taguieff écrit : " Krisis est la revue d’Alain de Benoist, tel qu’il s’efforce, à la fin des années 1980, de sortir du "ghetto" intel­lec­tuel où il conti­nue d’être refoulé, en dépit de ses efforts pour mani­fes­ter publi­que­ment son évolution per­son­nelle ainsi que sa rup­ture avec les milieux de l’extrême droite fran­çaise.

Et de sou­li­gner que Jean Baudrillard, Jean-François Kahn, ou encore Régis Debray ont col­la­boré avec Krisis.

C’est une opé­ra­tion contre la France Insoumise, en fait : voilà que Guénolé en est venu à dire, sous la pres­sion, que cette revue était d’extrême droite, mais qu’il vou­lait dia­lo­guer, si je com­prends bien … Mélenchon a dû passer sa colère contre ce col­lè­gue : je ne crois pas une minute que celuI-ci aurait publié un texte dans une revue d’extrême-droite, s’il l’avait su .... Là, Mestre n’a pas tort de dire que la dia­lec­ti­que de Guénolé est com­plexe ... non, T. Guénolé s’est fait pren­dre au piège de ce jour­na­lisme de dénon­cia­tion qui pra­ti­que l’amal­game et la confu­sion. D’ailleurs, je ne crois rien de ce que Mestre pré­tend rap­por­ter par ailleurs. Ce jour­nal est abject. Je confesse avoir péché et publié dans Krisis avec Denis Collin entre autres.