S'identifier - S'inscrire - Contact

Appel à soutenir l'action de la Confédération Paysanne

Par la-sociale • Actualités • Lundi 11/10/2010 • 4 commentaires  • Lu 1594 fois • Version imprimable


APPEL A SOUTENIR L’ACTION DE LA CONFEDERATION PAYSANNE POUR LA RECONNAISSANCE DU PLURALISME EN AGRICULTURE

« La Confédération paysanne est installée depuis 30 jours à la Maison du Lait, pour obtenir enfin le droit de siéger dans l’interprofession laitière. Cette demande, réitérée depuis plus de dix ans, a fait par le passé l’objet de rencontres avec l’interprofession et avec les responsables de la FNPL. Elle a aussi fait, il y a deux ans, l’objet de propositions de Michel Barnier alors ministre de l’agriculture pour que l’interprofession s’ouvre aux différents représentants de la profession agricole. Aucune de ces demandes n’a jusqu’ici abouti. Cette situation de monopole de représentativité de la FNPL, dont la représentativité ne peut être évaluée par aucun chiffre public, est archaïque. Personne ne croit plus que cela puisse durer, ni les pouvoirs publics, français et européens, ni la plupart des responsables syndicaux, ni les paysans qui dans un sondage publié par la France Agricole se sont prononcés à 73% pour des interprofessions ouvertes à tous.

La FNPL (Fédération Nationale des Producteurs de Lait) a proposé à la Confédération paysanne des rencontres « plus formalisées et régulières » mais refuse catégoriquement l’ouverture de l’interprofession laitière. La Confédération paysanne n’attend pas des rencontres « informatives » mais une place au Conseil d’Administration pour construire entre syndicats responsables l’avenir de l’agriculture en France avec des paysans nombreux et vivant de leur territoire.

Cet immobilisme a amené quatre paysans de la Confédération paysanne à engager une grève de la faim, parce que l’avenir de notre profession ne peut se jouer dans un huis-clos opaque : cette grève de la faim a commencé le 27 septembre. De vraies propositions sont nécessaires pour débloquer cette situation qui n’a que trop duré. La FNPL et le ministère de l’Agriculture doivent chacun, dans son domaine, s’y atteler d’extrême urgence.

Nous soutenons la Confédération paysanne dans son action, dans sa revendication d’instaurer en agriculture des règles de pluralisme, de transparence et de démocratie pour défendre vraiment les paysans. Nous soutenons les grévistes de la faim qui ont choisi ce mode d’action pour porter la revendication de la Confédération paysanne. »

[Pour soutenir: copier le texte ci-dessus dans un message à envoyer à dverot@confederationpaysanne.fr avec l'objet "Comité de soutien]


Partager cet article


Commentaires

soutien des prés verts, manqueront le grand Jacques Prévert et Jean-François Millet et tant d'autres par quent1 le Lundi 11/10/2010 à 20:02

Tout comme ma pomme ces vaches paisibles, qui ne seront pas cette fois celles du col du Bonhomme mais celles de l'Eure en vallée d'Oison, soutiennent et font depuis ce jour partie du comité sans aucune hésitation, simplement elles ne seront pas là nommées tandis que pour ma part je le serai en ayant fait le renvoi et signé comme proposé par la Confédération paysanne http://www.confederationpaysanne.fr/


14 18 octobre par quent1 le Jeudi 14/10/2010 à 20:35

14-18 ! Jeudi 14 octobre 37è jour d'occupation 18è jour de grève de la faim les militants de la Confédération paysanne ont été expulsés, les 3 grévistes de la faim sont en observation a l'hôpital  http://www.confederationpaysanne.fr/  Lundi 18 octobre 2010 une réunion se tiendrait sous l'égide du ministre de l'Agriculture, B.L.M. pour lancer les négociations entre tous les syndicats agricoles sur les grands dossiers du secteur laitier. AFP ». Je dis à suivre…


Re: 14 18 octobre par quent1 le Jeudi 14/10/2010 à 23:09

http://www.confederationpaysanne.fr/desormais_rien_ne_sera_plus_comme_avantdans_p_1.php&actualite_id=1726 14-15-... octobre "Bagnolet communiqué de presse...vendredi 15  octobre au Ministère, un lieu de rencontre entre les organisations  syndicales représentatives pour dialoguer conjointement des  innombrables problèmes qui se posent aujourd'hui en agriculture après  plus de 35 ans de cogestion et de restructuration incessante des  exploitations...
Bagnolet, le 14 octobre 2010 Communiqué de presse

Désormais , rien ne sera plus comme avant dans le paysage agricole Français Cinq semaines de présence physique de la Confédération paysanne à la   Maison du Lait , dix huit jours de grève de la faim, pas une seule  voix ne s'est élevée pour trouver anormale la revendication de la  Confédération paysanne d'application de la démocratie en agriculture,  pas même le Ministre de l'Agriculture, pas même les deux juges qui  sont successivement intervenus sur cette action et qui, à chaque fois,  ont donné la place au temps pour avancer les négociations sur le fond  : la participation de la Confédération paysanne au Conseil d'Administration des interprofessions.

Les problèmes paysans sont aujourd'hui mieux compris ; l'archaïsme de  sa représentation est porté au regard de tous.
Les soutiens sont immenses : les politiques, députés français et  européens, sénateurs, conseillers régionaux et généraux, des maires  ruraux aux maires parisiens, des personnalités et les « simples »  citoyens, ont exprimé leur incompréhension totale de la position  gouvernementale d'avoir empêché une inscription de ce minimum  démocratique dans la Loi de Modernisation Agricole en juin dernier  comme cela aurait été le plus élémentaire devoir d'un Etat démocratique.
Un règne s'achève, celui du monolithisme syndical et sa mainmise  financière sur les fameuses « Contributions Volontaires Obligatoires  », argent de tous les paysans.
L'entrée de la Confédération paysanne dans les interprofessions est  inéluctable. Elle ne pose plus question. Il en est du devoir de  permettre à tous les paysans d'être représentés et à toutes les  agricultures d'être défendues.
S'il devait en être autrement, les élections professionnelles seront  le temps pour les agriculteurs de changer d'époque. C'est la seule  voie pour que les interprofessions  restent des outils d'organisation  professionnelle, sinon, elles ne seront qu'une décoration dans le  paysage et n' auront plus de rôle crédible.
Le Ministre Bruno le Maire mettra en place demain, vendredi 15  octobre, au Ministère, un lieu de rencontre entre les organisations  syndicales représentatives pour dialoguer conjointement des  innombrables problèmes qui se posent aujourd'hui en agriculture après  plus de 35 ans de cogestion et de restructuration incessante des  exploitations.
C'est le début d'un grand chantier : la réorientation de  l'Agriculture, pour répondre enfin aux besoins du monde rural, aux  besoins de la société en termes d'alimentation, de la santé et de  l'environnement.
Le respect du pluralisme partout en agriculture est un élément  incontournable de l'avenir de l'agriculture."


dernières nouvelles de demain Conf par quent1 le Mardi 19/10/2010 à 11:45

Nouvelles d’hier 18 octobre en 7'39'' d'entrevue vidéosono : des trois paysans la grève de la faim enfin s’arrête ce mardi 19 + en langage des signes http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/lait-bilan-mitige-de-la-reunion-des-syndicats-sous-l-egide-du-ministre-videos-33626.html  + site Conf http://www.confederationpaysanne.fr/  à suivre



Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato