S'identifier - S'inscrire - Contact

Coup dur pour les droits des femmes en Bolivie

Par Jean-Paul Damaggio • Internationale • Dimanche 13/12/2009 • 2 commentaires  • Lu 2237 fois • Version imprimable


J’ai fini par croiser Tania Nava militante de Catolicos para el derecho a decidir, sur l’utile site de BBC Mundo. Son association implantée dans presque tous les pays des Amériques indique par son nom une position très courageuse : s’affirmer catholique et favorable à la légalisation de l’avortement ou au respect de l’homosexualité. En conséquence elle subit les foudres du Vatican… et des médias en général. En Bolivie vient de se produire un événement nouveau que les forces de droite utilisent pour combattre le régime d’Evo Morales, événement plus facile à manipuler qu’une position d’appui à Catolicos para el derecho a decidir, événement qui ne doit pas pour autant empêcher la juste révolte des forces progressistes, comme celle de Tania Nava. De quoi s’agit-il ?

Dans les quartiers pauvres de El Alto le gouvernement iranien a offert la construction d’un hôpital dont il a demandé qu’il s’appelle : Hospital Republica Islamica de Iran. Cet hôpital vient d’être inauguré par les présidents des deux pays et qu’a t on découvert ce jour là sur les images télés ? Toutes les femmes présentes étaient couvertes d’un voile blanc ! Puis la surprise fit encore un bond en avant : le personnel médical féminin avait été soumis, à l’embauche, à une demande étrange : il fallait accepter de porter le voile pour travailler en ce lieu ! Un chantage facile en une zone pauvre, si bien que toutes les femmes embauchées acceptèrent de se vêtir conformément aux mœurs iraniennes.

Mais par « ingratitude » voilà que des employées s’insurgent à présent contre cet état de fait ! La directrice du personnel, une musulmane, Nadia Pou Mount, étonnée par la polémique, a d’abord tenté de donner une explication : l’hôpital est un morceau du territoire iranien, puis elle a renvoyé les journalistes vers le directeur, Masout Maleki Birjanti, le seul capable de tout expliquer. Bien sûr Tania Nava s’est insurgée en invoquant « les principes basiques des libertés et droits des femmes consacrés dans les conventions internationales du droit humain et encore plus dans la nouvelle constitution politique de l’état plurinational de Bolivie ». Et que dit le gouvernement bolivien ? Là-bas comme partout la gauche est aussitôt divisée. D’une part il s’agit du premier de trois hôpitaux prévus et il serait regrettable de fâcher l’Iran pour une simple question de droits des femmes ! Une partie de la gauche accuse donc l’opposition d’une manœuvre plutôt que de répondre. Une autre partie justifie l’utilisation du voile car comme il faut respecter les traditions des indigènes, il faut aussi respecter les traditions des autres peuples. Sur ce point aussi la réponse de Tania Nava est importante : « Si tout usage des traditions et coutumes est valide dans chaque pays du monde, il faudrait cependant les repenser pour que leur mise en pratique ne porte pas atteinte à la dignité des femmes ». Au gouvernement on annonce qu’à partir du 1er janvier les normes boliviennes seront appliquées sans pour autant préciser la nature des dites normes. Si par exemple le choix est donné aux femmes, il ne fera pas le poids face à la pression des autorités de l’hôpital qui pourront aisément décourager celles refusant le voile.

La communauté islamique Shia de Bolivie a été pratiquement la première à dénoncer la mesure imposée par la direction de l’hôpital. Pour elle, le port du voile dans un tel contexte « c’est anti-islamique et ça ne sert qu’à porter tort aux relations entre les musulmans et les autres croyants, tout comme au gouvernement d’Iran lui-même ». Il s’agit là d’une position « fanatique, machiste et éloignée de l’islam véritable ». Bref, il me paraît essentiel de bien inclure ce phénomène dans le contexte national et international des atteintes de plus en plus dramatiques portés aux droits des femmes.


13-12-2009 Jean-Paul Damaggio


Partager cet article


Commentaires

par quent1 le Lundi 14/12/2009 à 15:30

Mille merci à vous pour cet article éclairant et mille merci surtout aux femmes de toutes tendances ou croyances qui là-bas s’insurgent du mauvais sort qu’on veut leur jeter à la face, à l’âme et au corps, elles ont raison de dire NON indépendamment de ceux élus censés les représenter aussi mais qui restent si timides ou muets bien que se décrétant de gauche, Les Faits sont toujours aussi têtus pour qui veut bien les examiner à l’aide de longue vue ou microscope. Comment d’ici en France pourrait-on soutenir là-bas ces travailleuses et femmes méprisées et oubliées de tous ou presque ?

Voilà que s’affirme et se vérifie ici ou là dans ce maudit globe terrestre ce qu’est la vérité des prix d’un monde dit global, pro et alter mondialiste climatique, etc : du flan durable construit et assaisonné à toutes les sauces, un grand marché donnant-donnant, quand le bâtiment va tout va ? Et doit marcher au pas, la finance et le bâti avant toutes choses considérées si futiles dont les Droits des Femmes que celles-ci aient ou pas un travail salarié.

Bien que cela soit moins inquiétant et gravissime ici même en France, encore un peu républicaine, il y a peu sont parues des statistiques sur par ex. le partage des tâches quand vie de couple il y a mais aussi sur les violences physiques ou morales subies.

La femme est l’avenir de l’homme ici, là-bas et partout ? Le poète a toujours raison ? Entre l’ancien et le nouveau ? une gauche de France si bienveillante, on peut continuer de s’interroger sur ses soutiens en France à ce chef d’un régime autocratique et théocratique d’ex Perse, homme considéré par beaucoup comme un tiers-mondiste, ce régime invite-t-il toujours à ses débats et conférences des universitaires négationnistes y compris lyonnais donc français de Lugdunum-Lyon 69 et de drôles de fantaisistes aux sketchs dits comiques ? je ne peux plus rien demander à Pierre Vidal-Naquet mais puisqu’il paraîtrait qu’en 2010 Noam Chomski viendrait ici en France peut-être certains admirateurs iront le rencontrer et lui parleront de Lyon et aussi des temples d’Angkor et tout le reste pour en savoir plus sur ses idées du langage, des préfaces et procès de chefs khmers rouge sang ?

Pourtant que disent les chefs de la gauche et la droite française toutes tendances confondues du centre à ses extrêmes, j’entends rien ! le grand marché avant tout ?

Iran Focus rubrique droits des femmes bien éclairante, etc., mais qui donc s’en soucie de la demi-partie ? Une côte de trop prélevée suite erreur médicale antique et non réparable?

Le dernier jour d’Octobre 2009 article d’un média  suisse « le courrier » repris en courrier postal par le CADTM le 8 novembre et non le 11 « La Bolivie d’Evo Morales ferme les yeux sur les barrages de Lula ».

Pour agrémenter un poquito le sujet féminin et ses rubans noirs et de couleurs : en France de 2006 une femme était tuée tous les trois jours par son compagnon, mea culpa, tout est de ma faute, je bats non ma femme, non mes enfants, mais ma coulpe car depuis l’an 2006 je n’ai pas assez suivi les statistiques des disparitions inexpliquées. Aux Pays-Bas de 2003 « le projet de loi d'interdiction de la burqa en public, proposé par le gouvernement, ou encore des révélations de mauvais traitements infligés par des soldats néerlandais à des prisonniers irakiens cette même année, ont à peine modifié les intentions de vote, selon les sondages.. ». Un bon livre éclairant lu avec attention et même pour certains des meilleurs passages lu à haute voix à un ami, ce qui a fait que c’était presque comme s’il l’avait lu et si c’était vrai ce titre, la vieille Europe et ses citoyens vieillissent doucement ? Fin de l’Europe des Lumières Ian Buruma et en conclusion car tout est déjà bien trop long je ne dirai rien de ce qui se passe en Afrique pauvre, grand marché de la Chine en voie de révolution industrielle, de capitalisme sauvage et d’impérialisme au futur stade ? Mais à qui la faute cette Afrique pauvre ?

Pour rester chez nos amis latins et parisiens http://www.jorgerivasrivas.com/galleries.html Venezuela avec admirables photos « Mi pueblo » réalisées par un très vieil ami d’une de mes sœurs quand elle était parisienne, et si Marie-Paule Belle ne l’est pas Parisienne, ma sœur elle ne l’est plus, juste icaunaise…


Lien croisé par Anonyme le Mercredi 30/12/2009 à 15:09

La révolution démocratique iranienne est en marche « Révolution en Ira : "ement la figure marquante du « socialisme du XXIe siècle » comme le croient les néo-bolivariens parisiens ou fraîchement élus au Parlement de Strasbourg… On remarquera aussi avec quel prudent silence, les féministes radicaux du NPA, du PG et tutti quanti ont parlé de l’aide médicale apportée par Ahmadinejad à la Bolivie (voir l’article de Jean-Paul Damaggio, « Coup dur pour les droits des femmes en Bolivie »)."



Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato