S'identifier - S'inscrire - Contact

Grandes manoeuvres européennes

Par Jacques Cotta • Internationale • Mardi 09/11/2004 • 0 commentaires  • Lu 1329 fois • Version imprimable


Le référendum sur la pseudo-Constitution européenne devrait, selon les pronostics des chefs d’État qui ont adopté le texte, parachever la construction « libérale » de l’Europe. Ce qu’ils disent moins, c’est le contenu exact de l’œuvre accomplie. Et pour cause ! Difficile de revendiquer ouvertement la marche forcée vers la liquidation de la République, une nouvelle atteinte décisive à la démocratie et la fin de toute souveraineté des peuples, exclus définitivement des processus de décision pour ce qui concerne leurs propres affaires. Pour aboutir à leurs fins, les partisans de cette construction européenne ont décidé de ne rien laisser au hasard. Ils se succèdent sur les plateaux de télévision et matraquent déjà avec violence pour le OUI[1], à plus d’un an de l’échéance, inquiets des derniers résultats électoraux à l’occasion du renouvellement du Parlement européen. Ils savent que les peuples n’ont jamais été aussi prêts dans plusieurs pays européens, en France notamment, à mettre en échec leur volonté. Dans ce contexte, la responsabilité à gauche des partisans du NON, quel que soit leur point de départ politique, est considérable. Il revient en effet aux forces de gauche, fidèles aux principes identitaires qui historiquement fondent les organisations ouvrières, d’organiser sans exclusive le combat pour permettre au NON de se rassembler et d’engager une dynamique qui balaie sur son chemin toutes les hésitations.

 

Est-ce bien le chemin pris ? Notamment par une gauche qui, au nom de la prétendue « pureté » de ses positions, est en train de fait de jeter des exclusives et de diviser le camp qui se doit d’être uni ? Voilà quelques questions qui un an avant le référendum méritent d’être posées. D’autant plus que nous sommes déjà entrés dans l’ère des mystifications, des mensonges et des grandes manœuvres censés appuyer une politique que pourraient revendiquer tous les partisans du OUI, de « gauche » comme de « droite ».

Lire l’article de Jacques Cotta


Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato