S'identifier - S'inscrire - Contact

Histoire défigurée géographie manipulée

Amplifier les signatures et site à voir

Par quent1 • École • Mercredi 09/12/2009 • 4 commentaires  • Lu 2268 fois • Version imprimable


L’Histoire et la géographie ne méritent pas le sort qui leur est fait depuis plus de trente ans. Un vieil écrivain en s’adressant à un certain Jacques (pas  le croquant) l’avait écrit dans un bon livre des années 80-81, années si symboliques ! un livre dédié à Eric Bonnier, élève de 3ème A : Paul Guth « Lettre ouverte aux futurs illettrés ». Il n’est jamais trop tard pour bien faire et apprendre à lire entre les lignes et décrets, ce qui était écrit il y a 30 ans. De Guth, je passe à Pierre Klossowski, traducteur du Journal de Kafka, frère de Balthus et peintre lui aussi (le hasard des lectures, ce sont 2 des livres achetés pour même pas 7 € dans ce si petit village empli de libraires qu'est Becherel, cité du livre Ille-et-Vilaine, 35° le matin). Klossovski le bon traducteur avait écrit quelque part une partie de son expressionisme  et nous y sommes :« Que l'on imagine une régression apparemment impossible : soit une phase industrielle où les producteurs ont le moyen d'exiger, à titre de paiement, des objets de sensation de la part des consommateurs. Ces objets sont des êtres vivants. (Pierre Klossowski, Paris, 1905 - 2001, in "La monnaie vivante" Editions de Minuit. Voir L'Humanité, 13 août 2001).».

Revenons à l'urgence et au sujet, suite à ma signature envoyée il y a quelques jours par courriel, j'ai reçu en réponse ce jour la confirmation de la prise en compte et aussi un nom d'association que j'ai fini par trouver toilée . Encore bien peu de signataires pour défendre l'histoire alors que R Descoings ce soir encore dans un média du soir du lendemain use de la langue orwellienne de 1984 pour nier les faits, voici donc une petite piqure de rappel sanitaire pour ceux qui voudraient s'associer et en conclusion un rajout d’Albi et Carmaux en bonne compagnie avec Jean Jaurès.
http://faitshistoriques.canalblog.com/  « 06 décembre 2009.  C'est Clio qu'on assassine. La disparition de l'histoire géographie en terminale scientifique ». Site récent créé en réaction à la casse des classes et de la classe programmées.
http://faitshistoriques.canalblog.com/archives/qui_sommes_nous__/index.html 12 novembre 2009

Citation de Jean Jaurès: Lycée d'Albi 1903 "Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques."


Partager cet article


Commentaires

Une nouvelle prise de position par la-sociale le Jeudi 10/12/2009 à 06:56

Déclaration
À propos de l’enseignement de l’Histoire
Institut de Recherche de La Libre Pensée (IRELP)
Fédération Nationale de la Libre Pensée (FNLP)

« Observez, avec un microscope, un pou qui travaille ; vous m’en donnerez des nouvelles. Malheureusement, ils sont petits, ces brigands de la longue chevelure. » Lautréamont

Aristote fonda le Lycée.

Il fut installé en France en 1802.Depuis, et notamment grâce aux lois laïques, le lycée – incluant le baccalauréat comme premier diplôme universitaire – est un élément constituant de notre système scolaire. La Libre-Pensée s’honore d’avoir eu dans ses rangs de glorieux ministres en charge de ces questions et regrette que les ministres successifs depuis de longues décennies ne connaissent pas cette tradition laïque, voire désirent la détruire. Parmi les ministres glorieux, nous tenons à saluer la mémoire de Jean Zay, ministre du Front Populaire, adhérent de la Libre Pensée, assassiné par des nazis français.

Hélas…

Luc Chatel, éphémère ministre de l’Éducation nationale, a décidé de « réformer » le lycée comme d’autres avant lui. Cette pseudo-réforme, entre autres caractéristiques dénoncées à juste titre par toutes les organisations syndicales, organise l’explosion de la structure « lycée », du statut national des enseignants, multiplie les suppressions de postes et de structures, voire de matières, toutes choses qu’il n’est pas du ressort de la Fédération nationale la Libre Pensée de contester en détail.

D’Aristote à Luc Chatel, il y a loin, bien loin …

Respectueux de notre indépendance, nous sommes respectueux de l’indépendance des autres, à commencer de l’indépendance des organisations syndicales, indépendance constitutive de la démocratie.

Cependant, on peut constater que :

L’anonyme Luc Chatel n’est, ici, que le pseudonyme de l’Union européenne qui vise à annihiler l’instruction depuis les accords de Bologne, considérant que le Vatican peut délivrer des diplômes universitaires. Telle est l’opinion de M. Kouchner. Telle n’est pas l’opinion des laïques ; telle n’est pas l’opinion de la démocratie ; telle n’est pas l’opinion de la République depuis 1905.

Un aspect a particulièrement inquiété : l’enseignement de l’histoire-géographie ne serait plus nécessaire en terminale. La logique présidentielle privilégiant le curé à l’instituteur est ainsi mise en application. La mondialisation impliquerait l’absence de l’enseignement de l’histoire et de la géographie ; les jeunes générations ne doivent ni savoir, ni comprendre, ni apprendre.

La connaissance de l’histoire nous semble constitutive à la citoyenneté.

Depuis l’annonce de cette « réforme », lycéens, enseignants, historiens, syndicats et associations se mobilisent, à juste titre, pour l’annulation de cette décision.

La Fédération nationale de la Libre Pensée et l’Institut de Recherche de la Libre Pensée, motivés par la défense intransigeante de la démocratie et de la laïcité, en toute indépendance, soutiennent toute initiative allant dans le sens de la demande démocratique

Abrogation de la réforme des lycées  !
Abrogation des lois antilaïques (notamment la loi Carle) !
Fonds publics à l’École publique, Fonds privés à l’école privée !

Paris, le 9 décembre 2009


Re: Une nouvelle prise de position par quent1 le Jeudi 10/12/2009 à 09:00

j'apporte quelque bmol à votre déclaration principielle de libres penseurs : à avoir lu dans différents médias ce qu'ont dit de toute la réforme LC, donc toutes matières confondues, les fédérations syndicales professionnelles et fédération de parents d"élèves, au moins en leur sommet, je ne crois pas qu'elles soient si insatisfaites, pour certaines (toutes ?) elles se sont même félicitées du discours  présidentiel présentant le paquet réforme. Alors toutes ces fédérations sont-elles si prêtes à se et à mobiliser la profession enseignante et les parents et citoyens inquiets de l'avenir réservé à tous ceux qui nous suivront....enfin en ce qui concerne l'histoire et la géographie là le mini s'taire et son nouveau représentant de commerce DRH a peut-être fait un pas de trop mais je répète peut-être car rien n'est jamais acquis..
Enfin l'APHG engrange énormément de signatures de récalcitrants à la réforme programmée en ce qui concerne  l'Histoire-Géo, les Français auraient-ils tort de trop aimer l'Histoire et de ne rien vouloir oublier des acquis, des défaites et réussites de tous temps y compris pour ceux d'avant 1789 ? 
voici le lien d'un beau discours à la jeunesse, c'était hier et cet Homme là fut lui aussi, mais un peu plus tard qu'en 1903, assassiné, par qui et pour quelles raisons ? poser la question est y répondre me semble-t-il ?
Jaures, discours à la jeunesse, Albi, 1903, source --) http://www.lours.org/default.asp?pid=100


Re: par LEMOINE le Vendredi 11/12/2009 à 17:53

La réduction de la place des matières "littéraires" dans les filières scientifiques doit être condamnée.

Mais que dire de l'absence totale de formation scientifique dans les filières littéraires. Comment peut-on philosopher sans connaître un peu de physique, de chimie, de biologie, sans rien savoir de Darwin ou d'Einstein?


Re: par quent1 le Vendredi 11/12/2009 à 22:09

Bonsoir et merci de votre lecture attentive et du commentaire apporté
Je vais encore céder à mes défauts en étant un peu trop long mais je voulais aussi dire que j'en connais au moins un qui, dans l'enseignement de la philosophie, et pas seulemnt en classe S comme scientifique mais aussi en classe L comme lire (et pas comme langue comme vient de le dévoiler Not' Seigneur président et son associé DRH MEN) ne fait pas l'impasse sur Darwin, pour Einstein je ne sais pas mais le lui demanderai, ce que je sais de source sûre par contre est que dans ses cours en classe L abordant les maths, la physique,la géométrie dans l'espace, etc. les lycéens ouvrent de grands yeux et découvrent un monde inconnu, ils en parlent avec ce professeur en disant ça y est j'ai enfin compris un peu mais pourquoi de tout ceci dans nos classes antérieures ou nos classes de terminale avant notre redoublement avec vous nous n'avions jamais entendu cela ? Peut-être étaient-ils et elles trop distraits et peut-être pas ?
La mode est à la génétique y compris dès les classes de collèges, ça je m'en souviens car mes enfants en ont pâti et nous avons eu bien du mal à les aider à y comprendre quelque chose de ce qui leur était remis en polycops mal encrées mais il n'y avait pas que ce défaut là à constater sur ces papiers polycopiés.
Je n'ai jamais fait de philosophie, BEPC des années mi-60 puis travail salarié puis DAEU 2003 puis études d'histoire à distance par Teledix Paris X Nanterre, malheureusement brusquement interrompues indépendamment de ma volonté, mais je veux pouvoir continuer à défendre la cause de l'histoire comme connaissance du passé et du littéraire comme lire, je n'ai jamais aimé les matières scientifiques, dont à partir de la 5ème les mathématiques auxquelles je n’ai plus rien compris, je pense pouvoir m’en passer sans mourir idiot et de toutes façons c'est pas à mon âge que je pourrai m'y mettre, ce qui n'empêche pas que j'ai signé nombre de pétitions concernant l'éducation dont une des dernières concernant la suppression de la géométrie dans les nouveaux programmes de seconde, je ne suis pas le nombril du monde et souhaite que tous les élèves puissent avoir la chance de découvrir la poésie des maths avec un bon programme ni dilué ni amaigri .(aparté : Education nationale dont je préférais l'ancien nom Instruction publique, mais qu'importent après tout les étiquettes du moment que rien n'est passé à la trappe, et là je crois que nous en serons d'accord nombre de savoirs y sont passés dans les tiroirs de réformes et suppressions, régime maigre sans matière grise mais depuis quand ?
C'est pourquoi j'avais cité Paul Guth qui, par le biais d'un de ses livres, s'adressait à un seul élève qu'il croisait tous les jours sur le chemin de son établissement, lui en tant que professeur, mais sans jamais lui parler, un élève nommé Jacques symboliquement par lui mais il précisait bien que son message s'adressait à tous les élèves de la République et surtout il recensait et dénonçait toutes les réformes successives qui n'avaient comme but que d'alléger le savoir dispensé et ce en toutes matières y compris en science, musique, dessin, latin, poésie, maths, etc.
une autre question que je me pose souvent: comment peut-on soigner les souffrances du mieux possible quand dans les études de médecine 2 heures seulement sont consacrées à la philosophie et 2 heures à la psychologie, le corps humain est bien un tout et pas simplement uniquement un corps machine à réparer du mieux possible un peu comme quand on va chez le garagiste pour faire soigner sa vieille bagnole et que la 1ère réparation entraîne ensuite une nouvelle panne plus ou moins fatale, cela me fait penser à un dessin animé dénué d'âme où toutes les pièces tombent en vrille l'une après l'autre.

J’avais donc en mai signé aussi celle-ci qui a peu rassemblé de signataires comme vous pourrez le constater « Pétition pour le maintien de la géométrie en classe de seconde Il n'est plus possible de signer la pétition
http://irem.univ-lille1.fr/PetitionGeometrie/index.php?petition=2 Merci aux 4438 signataires Celle-ci a été envoyé au ministère le lundi 11 mai 2009 Vous trouverez la nouvelle version du projet de programme daté du 19 mai 2009 sur le site de l'Éducation Nationale »



Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato