S'identifier - S'inscrire - Contact

L'invention de la catastrophe climatique

à propos du livre de B. Rittaud, "Le mythe climatique"

Par Denis COLLIN • Bibliothèque • Vendredi 21/05/2010 • 0 commentaires  • Lu 1659 fois • Version imprimable


Benoît Rittaud : Le mythe climatique, Le seuil, 2010, collection « Science ouverte ». Dans le débat type « guerre froide » (si l’on ose cette comparaison) qui oppose les propagandistes de la théorie du réchauffement catastrophique de la Terre sous la pression des activités humaines émettrices de gaz à effet de serre (les « carbocentristes » comme les appelle Rittaud) et leurs adversaires « anti-réchauffistes » ou « climatosceptiques », le livre de Benoît Ruittaud vient à point. La thèse dominante et politiquement correcte, défendue par le GIEC et propagée par les moyens d’État et les médias, avait déjà été sérieusement étrillée par Vincent Courtillot, un géologue amené par ses travaux à s’intéresser à la paléoclimatologie. Le scandale, provoqué par la diffusion des courriels échangés entre plusieurs membres du GIEC qui demandaient de ne pas faire état des données contredisant le modèle du GIEC, a sérieusement ébranlé la confiance qu’on pouvait accorder à cet organisme. Le livre de BR n’est pas celui d’un spécialiste de climatologie ou des sciences de la Terre. L’auteur est mathématicien et il s’attaque essentiellement aux modèles mathématiques qui sous-tendent les thèses du GIEC. L’affaire est d’autant plus importante que ces modèles jouent un rôle central dans les justifications « réchauffistes ».
(Pour lire la suite ...)


Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato