S'identifier - S'inscrire - Contact

Le Soudan du Sud, 193ème Etat, avec pétrole mais sans frontière

Lettre genevoise 31

Par Gabriel Galice •  • Mercredi 20/07/2011 • 1 commentaire  • Lu 1524 fois • Version imprimable


Un nouvel Etat est né, avec pétrole mais sans frontière, commente pertinemment le journaliste Michel Beuret, sur la Télévision Suisse Romande. Porté sur les fonds baptismaux par les Etats-Unis, reconnu aussi hâtivement que le Kosovo par la Suisse, le Soudan du Sud résulte d’un référendum approuvé par le dictateur de Khartoum Omar El Béchir. Quelles arrière-pensées ou négociations en sous-main ont conduit un dirigeant détestable à consentir à une sécession douteuse ? La France envoie son nouveau secrétaire d’Etat en charge des Français de l’étranger (?), ancien champion olympique de judo, la représenter à la réunion du Conseil de sécurité devant décider de la reconnaissance onusienne du nouvel Etat. On voit mal la compétence de David Douillet mais ce judo diplomatique n’est pas sans intérêt. Eclipsé par BHL sur la Libye, le ministre des affaires étrangères, Alain Juppé, est encore mis sur la touche. La politique spectacle bat son plein. Avec sa perspicacité et son alignement coutumiers, le PS français « salue l’évènement de ce nouvel Etat souverain et indépendant qui concrétise la revendication légitime et ancienne du Peuple du Sud-Soudan.» A quand la satisfaction de la revendication « ancienne et légitime » du peuple corse ? Bon, la Corse n’a pas (encore ?) de pétrole…

Le journal algérien EL Watan écrit : «  Dès les indépendances africaines, dans les années 1960, les dirigeants de l’époque avaient adopté, dans leur grande sagesse, en 1963 à Addis Abeba, la fameuse charte de l’Organisation de l’Unité Africaine qui appelait les Etats membres à respecter les frontières héritées à l’indépendance pour éviter à l’Afrique la douleur d’insolubles conflits frontaliers.

El Béchir a violé ce principe sacro-saint. Il a créé un précédent explosif auquel vont se référer tous les sécessionnistes qui désirent entrer en conflit avec un pouvoir central. Il a suffi d’un chef d’Etat aventurier pour qu’il y ait le risque de voir l’Afrique tomber dans les guerres civiles et de sécession, comme si ce continent n’avait pas déjà assez de ses malheurs présents. » Le journal croit déceler la main d’Israël ou des Etats-Unis. Nonobstant, les Etats-Unis ont dépêché à Juba leurs artistes ou politiciens, à la retraite ou en fonction. La Russie a reconnu le nouvel Etat.

Quoi qu’on en nous ait dit, le Kosovo a créé un fâcheux précédent, selon une interprétation douteuse du droit d’un peuple à disposer de lui-même. Le droit international reconnaît l’existence d’un peuple à partir d’une assise territoriale donnée, et non l’inverse. Nos « Nations Builders » continuent à ethniciser le droit international : musulmans au Nord, chrétiens au Sud ; vive Huntington ! La balkanisation de l’Afrique est en bonne voie. Après la Françafrique et la Chinafrique (titre d’un livre documenté auquel a collaboré Michel Beuret), l’Américafrique marque un point. La France sarkozyste lui emboîte le pas, une fois encore, se résolvant à être un sous-impérialisme partageant les (grosses ?) miettes du festin de l’Oncle Sam. L’Afrique est le champ clos de l’affrontement de puissances, relayées par des roitelets ou des béni-oui-oui (« Yes Sir ! » en anglais) Les autres ont été, sont ou seront éliminés.
Le Soudan produirait 700 000 barils/jours dont les 2/3 au Sud mais sa valorisation est rendue possible par les investissements chinois opérés depuis le Nord. La suite sera diplomatique ou guerrière. Un Etat sans frontière est mal parti. Le bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine franchit une nouvelle étape. Une nomenklatura pétrolière fleurit mais la mortalité infantile et la pauvreté battent des records. Le classement de l’Indice de Développement Humain 2010 place le Soudan en 154ème position sur 169 pays. Le développement des peuples le cède à l’envol des bénéfices des entreprises étrangères (pardon « la croissance »).

Qu’importe le flacon juridique pourvu qu’on ait l’ivresse pétrolière !
 
Gabriel Galice – 11 juillet 2011
 

Partager cet article


Commentaires

soudan par cyngiser le Lundi 25/07/2011 à 22:44

merci de ces éclaircissements sur le Soudan. Tombe à point compte tenu de l'état de la population dont on ne fait un show médiatique que maintenant . J'aurais aimé quelques précisions supplémentaires. A.C.



Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato