S'identifier - S'inscrire - Contact

Gaudeamus!

Lettre bernoise 35

Par Gabriel Galice •  • Vendredi 09/12/2011 • 0 commentaires  • Lu 1815 fois • Version imprimable


Cher Jean, 

Dieu est suisse. Trop de signes en attestent pour qu’il soit permis d’en douter.

Tandis que les partisans d’Allah se disputent au Maghreb et au Proche Orient l’âme d’hommes et de femmes auparavant humiliés par des dictatures, puis meurtris par les guerres, tandis que les Grecs, les Espagnols et les Italiens sont appauvris par la cupidité de leurs financiers et la sottise de leurs gouvernants, tandis  que l’impératrice d’Allemagne et le roi de France s’essaient vainement à s’unir pour mettre les démocraties d’Europe en coupe réglée et leurs peuples à la diète, la Suisse prospère, handicapée par la force de sa monnaie.

Le peuple helvète a renouvelé dans la continuité les membres de son parlement. Les xénophobes reculent. Le centre de l’échiquier se réorganise merveilleusement, de la manière la plus helvétique qui soit. Imagine que les délectations résident ici dans l’émergence de deux petits partis, les « verts libéraux » et le « Parti Bourgeois Démocratique ». Peut-on faire mieux ? Vert comme nos prés, libéral comme nos banques. Les prés portent les vaches qui donnent le lait entrant dans la production de notre envié chocolat.  Nos paysans ont du génie. Ils ont inventé la fondue, la raclette et le chocolat au lait pour stimuler la consommation et l’exportation de nos produits laitiers. Les Verts libéraux condensent la finance et l’écologie, les bourgeois démocrates permettent de rêver à un peuple de bourgeois, ce que nous sommes, au fond. Une récente étude de l’Office Fédéral de la Statistique fait ressortir que le salaire médian est de 5823 francs, soit près de 4700€ au cours instable d’aujourd’hui. Et l’on voudrait nous associer à l’Union Européenne ? On voudrait nous faire plonger dans les eaux glacées de la technocratie impuissante et arrogante ? On voudrait nous priver de notre liberté de nous prononcer sur nos affaires ? Certes, certains Suisses sont plus égaux que d’autres.  Les salaires les plus élevés se trouvent dans les banques avec 9127 francs, dans le domaine de la recherche et du développement avec 8061 francs, dans l'industrie chimique avec une moyenne de 7774 francs. Sur l'ensemble des branches, les top managers gagnent tous plus que 23'942 francs bruts par mois. Notre pays goûte la diversité en toutes choses. Les Helvètes fréquentent concurremment deux types de grands marchés dont l’un est appelé Coop et l’autre Migros. Nos langues sont quatre, nos cantons 22, nos clans politiques une dizaine, dont cinq ou six importants. Ce n’est pas le paradis mais ce coin de terre est moins infernal que bien d’autres. M’est avis que notre diversité contribue grandement à notre succès.
 

Gaudeamus ! (Réjouissons-nous !)  Les avions français et britanniques, les drones américains ont eu raison du renard Kadhafi pris comme un rat dans un tuyau d’égout. Français et Anglais ont englouti des millions d’euros pour alimenter leurs industries en pétrole, faire tourner leurs industries d’armement en serrant la ceinture de leurs peuples. Il en a coûté à la France plus de 300 millions d’€.

 

Gaudemaus ! Selon une vaste étude du courtier Helvea, les Grecs ont placé 24,2 milliards de francs dans les banques suisses. Dont seulement 200 millions (1%) seraient déclarés. Ce chiffre fait référence. Les milieux bancaires n’ont en tout cas jamais pris la peine de démentir.

 

Ton Guillaume tel que tu l’imagines : heureux. 

Berne, le 8 décembre 2011, jour de l’Immaculée Conception.


Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato