S'identifier - S'inscrire - Contact

Gentils Libyens, méchants Palestiniens

Lettre genevoise 30

Par Gabriel Galice •  • Jeudi 07/07/2011 • 0 commentaires  • Lu 1431 fois • Version imprimable


Une nouvelle flottille voulant forcer le blocus israélien pour approvisionner Gaza en médicaments et en ciment est empêchée, dissuadée par les gouvernements de l’Union européenne, y compris par ceux qui assurent manu militari l’accès à la côte libyenne pour soutenir les insurgés contre le pouvoir en place. Le gouvernement grec, après avoir bloqué le départ de la flottille, aurait eu l’heureuse idée d’acheminer lui-même l’aide humanitaire. Intelligente façon de rivaliser avec le voisin turc, ennemi héréditaire. A suivre.

Le blocus israélien est juridiquement infondé et l’Union européenne le cautionne, fronçant les sourcils en direction des dirigeants de l’Etat hébreux en leur demandant d’assouplir leur intransigeance. On craint des approvisionnements en armes mais il suffirait de contrôler les navires, de les accompagner jusqu’à bon port pour éviter de sortir du cadre humanitaire. L’UE compte lâchement sur l’improbable bonne volonté israélienne. Le président français, le Premier ministre britannique, si prompts à envoyer leurs avions de chasse contre les chars et véhicules libyens, se gardent de pourvoir en navires accompagnateurs les flottilles humanitaires en direction de Gaza.

Les préoccupations humanitaires sont d’ailleurs moins claires qu’il n’y paraît au premier regard. Migreurop  http://www.migreurop.org/article1927.html. indique que quelque mille migrants sont morts noyés depuis janvier 2011, plus de 15 000 en vingt ans. Le journal The Guardian révèle dans son édition du 8 mai http://www.guardian.co.uk/world/2011/may/08/nato-ship-libyan-migrants que 61 migrants sont morts de faim et de soif sans assistance des navires de l’OTAN. Le blog du Monde diplomatique http://blog.mondediplo.net/2011-05-11-Soupcons-sur-les-navires-de-l-OTAN publie l’article de Stefano Liberti sous le titre : « Soupçons sur les navires de l’OTAN » La coopération italo-libyenne contre l’immigration illégale est interrompue par la guerre, aggravant le sort des candidats à l’exil économique.
Beaucoup parlent légèrement d’un monde sans frontières ; elles ne sont que déplacées, déformées. La revue médium nous en avertissait http://www.mediologie.org/ et Régis Debray dans son Eloge des frontières : « Les riches vont où ils veulent, les pauvres où ils peuvent ».
Les Palestiniens de Gaza sont méchants parce qu’ils ont majoritairement donné leurs suffrages au Hamas terroriste. Ils méritent un châtiment, enfants, nourrissons, malades, électeurs du Fatah inclus.
 
Laissez-les mourir, Allah reconnaîtra les siens.
 
Gabriel Galice – 6 juillet 2011

Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato