S'identifier - S'inscrire - Contact

On nous demande sans cesse de nous adapter aux nouvelles données, de modifier nos comportements parce que soit-disant « Le monde bouge, et nous/vous avec !… ».

cours camarade le vieux monde est derrière-toi!

Par Serge_Gomond • Actualités • Vendredi 07/11/2014 • 0 commentaires  • Lu 1196 fois • Version imprimable


Préambule : On nous demande sans cesse de nous adapter aux nouvelles données, de modifier nos comportements parce que soit-disant « Le monde bouge, et nous/vous avec !… ».

 

Tout change et se transforme… déclarent-ils (une énième vérité de Mr La Palisse).

 

Tout

 

Est-ce que vraiment tout change et se transforme ?

 

Les possédants et leurs garants politiques (le personnel politique et leur sacro-saint système électoral dit "représentatif") ne changent (et ne changerons) jamais, eux !

 

Malgré qu’ils se gavent avec notre pognon jusqu’à la gueule, et qu’ils s’en repaissent jusqu’à s’en faire péter la panse, ils n’en ont jamais assez… et en veulent encore, encore et toujours plus !… et pour arriver à leur fin, ils n’hésiterons pas un seul instant à nous presser jusqu’à nous en faire crever !!!

 

Tout ça  pour conserver à tout prix, (et avec notre peau s’il le faut !), leur petit univers qu’ils se sont méchamment aménagés, parfaitement égocentrique et où domine l’entre-soi…

 

Et pourquoi tout ce fatras ?

 

Parce qu’ils se perçoivent comme… les vrais propriétaires du monde !

 

Alors…, alors… ils exigeront de toi, de moi et de toutes celles et ceux qui n’appartiennent pas à leur classe, de ne (surtout) rien bouleverser afin qu’ils puissent profiter d’un petit monde bien à eux, mais en échange, ils exigeront de toi, de moi et des pauvres en général, que nous soyons beaucoup plus flexibles et toujours plus dociles, et que surtout, nous ne changeons rien pour eux…, jamais !, sinon ils n’hésiteraient pas à nous sacrifier !

 

Bien que nous vivions une période charnière, troublée, instable, et que le monde soit extrêmement changeant…, l’oligarchie libérale s’ingénie a bousiller les liens et les *repaires sociétaux, nos propres repaires avec lesquels ils se font des trophées (qu’ils n’hésitent pas à exhiber en cercles privés), et que nos propres valeurs (soit-disant volatiles) soient ridiculisées par l’opinion, pour que celles-ci apparaissent totalement conservatrices et/ou affreusement passéistes et que nous passions pour une classe de privilégiés ! Alors que dans l’Histoire sociale (et l’Histoire tout court), notre classe sociale n’a jamais été aussi  profondément remise en cause, bousculée, voire totalement bafouée, et que la classe dominante (et/ou son réformisme de pacotille) apparaisse comme un véritable havre de paix, vaguement consensuel…

 

Méfie toi camarade révolutionnaire, non seulement le vieux monde est derrière toi, mais il est aussi devant toi et (pour tout te dire) partout !

 

Il faut être aveugle pour ne pas voir que le monde, tel que les dominants l’avaient laborieusement fabriqué, craque de partout… Et présentement il va falloir choisir ton camp, camarade révolutionnaire, et vite, très vite !…

 

* C’est comme dans ces grandes surfaces, où pour troubler le consommateur et modifier son comportement,  ils ont décidé de bouleverser "les anciens repaires de leurs chers clients" en modifiant les emplacements des rayons et des marchandises, semant ainsi la confusion dans les esprits… Ça ne vous rappelles rien ???)

 

 et c’est signé sergio (à un prochain article, sans doute ?)

Mots-clés :

Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato