S'identifier - S'inscrire - Contact

Peut-on critiquer le capitalisme?

Par Denis Collin • Bibliothèque • Lundi 25/02/2008 • 0 commentaires  • Lu 1537 fois • Version imprimable


Un ouvrage collectif publié par les éditions "La Dispute" (188 pages - ISBN : 9782843031557)

 

Auteurs : Kenza Aghouchy, Gilles Campagnolo, Philippe Chanial, Bernard Doray, Georges Gloukoviezoff, Jean-Marie Harribey,Smaïn Laacher, Jean-Louis Laville, Christian Marouby, Jérôme Maucourant, Christophe Ramaux, Bruno Tinel, Enzo Traverso, Patrick Vassort.

Les contributions réunies dans ce petit ouvrage étaient à l’origine prévues pour un numéro spécial du "Nouvel Observateur". Mais le sarkozyste Perdriel, patron du "Nouvel Observateur" s’est vite ravisé. La critique un peu radicale du capitalisme n’était soudain plus compatible avec la ligne "social-démocrate" (sic) de l’hebdomadaire. Jérôme Maucourant et Patrick Vassort narrent toute l’affaire en introduction du livre et cet article à lui seul vaudrait déjà qu’on se procure le livre, tant il est révélateur des moeurs d’une certaine presse et de la décomposition morale de la "gauche" ( ?) dite "social-démocrate" et qui n’est rien d’autre que la roue de secours de la droite sarkozyste. (Sur ce sujet, on lira aussi l’article de Jérôme Maucourant sur Informations Impartiales, Le Nouvel Observateur, censeur au service du capital ?)

Comme c’est la loi du genre, les contributions sont inégales et tous les auteurs ne défendent pas les mêmes positions, et ne visent pas tous les mêmes objets : des articles ciblant des questions particulières, comme l’étude de Kenza Aghouchy sur le nouveau prolétariat des "call centers" à des études plus théoriques, comme l’essai de Jérôme Maucourant, "Marché, démocratie, totalitarisme" qui prolonge ses travaux sur Karl Polanyi. D’autres auteurs, comme Harribey, défenseur d’un "développement économe et solidaire", cherchent à ouvrir des voies alternatives.

Par les temps qui courent, un livre à lire donc et à faire connaître.


Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato