S'identifier - S'inscrire - Contact

Réponse de Thierry Mouron, secrétaire adjoint du Parti Radical de Gauche du Loiret

à la lettre aux élus, signataires de l'appel pour nos droits fondamentaux

Par Thierry Mouron • Droits fondamentaux • Jeudi 30/04/2009 • 0 commentaires  • Lu 2228 fois • Version imprimable


Mes réponses :

 

1)                 La crise actuelle, si elle est devenue financière, est du fait du système existant dans notre monde occidental en premier et que l’on voulu  transposer à d’autres pays. Le capitalisme n’a jamais été conçu pour l’homme et son bien être mais seulement pour certain et n’a jamais rendu heureux ni les uns ni les autres. Le capitalisme pour le capital, l’humanisme pour l’homme.

Les riches ne sont pas pour cela plus heureux et les pauvres (j’y inclus ce que l’on appelle classe moyenne) sont malheureux. C’est bien le système qu’il faut revoir et le reste (finance, économie,…)

 .Même les mots capitalisme et social me paraissent antinomiques. Réguler le capitalisme ? mais alors cela n’est plus du capitalisme.

 

2)                  La crise permet actuellement à certaines entreprises de se « restructurer » et de                                           licencier ou (et) de délocaliser. Il ne faut accepter aucun licenciement sans véritable raison de   survie de l’entreprise. Plusieurs années de déficit devraient être nécessaires avant la moindre suppression d’emploi. Et cela après avoir étudier tous ensemble, dirigeants, cadres, salariés les différentes possibilités. Il est vrai qu’une société qui ferme, ce sont des dizaines, des centaines, des milliers d’emplois qui disparaissent (à prendre en compte).

              Les services publics doivent répondre aux besoins de la population donc ne doivent ni être privatisés, ni réduits.

 

3)                   Les 3 premières mesures à prendre

-                     Suppression du bouclier fiscal et de tout les avantages fiscaux faites aux plus riches (niches…)et des lois iniques contre la santé, l’éducation…

-                     Interdiction de tous les licenciements

-                     Coup de pouce significatif au pouvoir d’achat ( nous sommes dans l ‘aberration, où les aides actuelles étant exclusivement données aux entreprises, l’offre devient supérieure à la demande)

 

4)                 Nationalisation des banques ? Peut être pas, quoi que ? Contrôle ? Oui, fort.

 

5)                 L’Europe doit être mais une Europe sociale, avec une véritable circulation des biens et personnes. Ce n’est pas parce que l’UE fait actuellement tout et surtout n’importe quoi qu’il faut tout jeter. Je pense que la crise aurait encore été plus sévère, en France, sans le l’Europe et ses lois sociales( voir certains commentaires d’économistes américains)

 

6)                 Il est très difficile de faire mobiliser les foules . Pour que la marche réussissent, il faut tous les partis politiques, les syndicats, les associations s’impliquent (c’est leur rôle), communiquer, être transparents sur les prises de parti des uns et des autres alors j’espère que le citoyens suivra.

 

 

 

Thierry MOURON
Secrétaire adjoint du Parti Radical de Gauche du Loiret

             

 


Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato