S'identifier - S'inscrire - Contact

Révolution en Iran

Réactions et informations

Par Denis Collin • Internationale • Dimanche 21/06/2009 • 6 commentaires  • Lu 2401 fois • Version imprimable


La protestation populaire se poursuit en Iran, malgré la répression impitoyable des "gardes de la révolution", les sbires au service de dictature des mollahs. Du côté des partis et organisations se réclamant du mouvement ouvrier, de la démocratie, de la lutte révolutionnaire, on aurait pu s'attendre à un soutien enthousiaste à l'égard de ce peuple courageux qui se dresse pour la liberté.  Hélàs, ce sont souvent les reflexes pavloviens du soi-disant "anti-impérialisme" qui tiennent lieu de pensée: puisque les puissances occidentales sont hostiles à Ahmadinejad, c'est que président iranien est un anti-impérialiste qui doit être soutenu. Et si son pouvoir chancelle, c'est forcément un coup des Américains ou, à tout le moins quelque chose qui mérite un peu de circonspection. Entre l'inénarrable Thierry Meyssan qui affirme que c'est la CIA qui a organisé les manifestations de Téhéran, des divers sites et organes de presse qui dénoncent la manipulation de l'opinion, ceux qui trouvent qu'on doit bien réfléchir avant de trancher entre le soutien aux massacreurs et le soutien aux massacrés, l'embarras à peine dissimulé d'une certaine gauche "radicale" qui, depuis longtemps, a érigé les divers partis islamistes fondamentalistes (Hamas, Hezbollah, mollahs iraniens et tutti quanti) en substituts du prolétariat révolutionnaire, on cherche vainement une prise de position claire en faveur de la liberté et de la démocratie et la manifestation d'une nécessaire solidarité qui fasse fi des manoeuvres politiciennes des uns et des autres et de la "logique des camps". Ce n'est pas parce que Poutine, Hu Jintao ... et Chavez soutiennent Ahmadinejad que cela en fait un demi-révolutionnaire.

Nous publions ici quelques prises de positions venues des mouvements populaires et révolutionnaires que le régime semi-féodal des mollahs a violemment réprimés, ainsi que quelques liens qui permettront à ceux qui ne veulent rien voir ou qui prétendent qu'on ne sait rien d'être informés...

Déclaration du parti TUDEH (Parti communiste iranien)

Des millions de bulletins pour Ahmadinejad truqués !

Compatriotes qui restez vigilants !

 

Votre participation massive, par dizaines de millions, a transformé encore une fois la dixième élection présidentielle en un référendum contre ce régime réactionnaire et frauduleux.

 

Des millions d’Iraniens ont défilé en brandissant des drapeaux verts en signe de protestation contre le gouvernement despotique et corrompu du Guide Spirituel et de sa clique.

 

Cela a ébranlé ce régime corrompu à un tel point que ses dirigeants, effrayés à l’idée de la répétition du 2 de Khordad [date de l’élection de Khatami en 1997 – qui a inspiré les mouvements iraniens opposés au régime actuel], ont ordonné à leurs forces de répression, dans les grandes villes, d’écraser la volonté de la majorité en organisant quasiment un coup d’État militaire.

 

Les attaques des forces de sécurité contre les milliers de jeunes qui sont descendus dans la rue pour protester contre la mascarade du régime, combinées à la fermeture forcée des Quartiers-Généraux de campagne de Mousavi ainsi qu’aux menaces que font peser les Gardes Révolutionnaires afin de réprimer toute protestation, sont des signes de la lourde défaite subie par les leaders du régime ce 12 juin.

 

Les deux candidats aux Présidentielles, Mousavi et Karroubi, ont déclaré que les résultats des élections sont nuls et non-avenus, et affirmé qu’ils ne quitteront pas la scène politique. Les manipulations et les fraudes concernant des millions de bulletins portant le nom d’Ahmadinedjad suivies par la confirmation de la validité des résultats électoraux par Khamenei montrent que le leader spirituel et ses milices armées sont les instigateurs de cette violence encouragée par l’État contre la volonté de millions d’Iraniens.

 

Cette mascarade électorale montre que le régime se situe à un tournant dans la manière dont il compte traiter ses opposants et démontre clairement que les « critiques de l’intérieur » ne seront plus autorisés à avoir des activités politiques, même limitées. La déclaration menaçante de Khamenei est effectivement un avertissement lancé aux candidats à la Présidence, exigeant leur reddition devant la réaction et leur départ de la scène politique.

 

Dans les dernières semaines, le Parti Tudeh a mis en garde à plusieurs reprises contre les projets sinistres des forces de répression et la préparation de l’écrasement de la volonté populaire. Nous avons demandé à ce que toutes les forces nationales et tous ceux qui luttent pour la liberté s’unissent pour une cause commune, s’opposer aux projets du régime. Nous ne devons pas laisser la force considérable du peuple, qui a enragé et pétrifié les réactionnaires, s’effriter et nous devons empêcher que le peuple se réfugie dans la désillusion, livrant à nouveau le devant de la scène aux forces réactionnaires.
 
Toutes les forces sociales et politiques du pays devraient déclarer les résultats des élections comme étant nuls et non-avenus et utiliser tous les moyens possibles pour faire entendre leurs protestations contre cette manipulation montée par le Leader Spirituel et ses fidèles armés. En organisant et en étendant la lutte, nous devons mettre le régime en place sous pression.

 

Accepter ces résultats électoraux serait une trahison du vote populaire et serait faire preuve de complicité avec un régime frauduleux et réactionnaire. Compatriotes qui restez vigilants ! Les leaders de ce régime ont gouverné par la force brutale et en trahissant les objectifs de la Révolution, maintenant ils sont sur le point de monter un coup d’État contre le peuple.

 

La forte présence de millions d’Iraniens, manifestant leur protestation, peut permettre de mettre en échec cette machination honteuse et sauver notre pays d’un danger sérieux.

 

Site du Parti Communiste (Tudeh) d’Iran : http://www.tudehpartyiran.org/



+ On consultera également avec intérêt les informations et prises de position du Parti Communiste des ouvriers d'Iran (PCOI) sur le site de La Bataille Socialiste

+ Des informations également sur le site Iran Focus

+ Ou encore sur le site de Maryam Rajavi la représentante en France de Moudjahidines du Peuple (une des principales organisations opposées au régime de Khomeiny et qui fut très violemment réprimée.

Pour les organes de presse français, on peut tout simplement lire L'Humanité, ainsi que les analyses du courant La Riposte, un courant de gauche à l'intérieur du PCF.



Partager cet article


Commentaires

Lien croisé par Anonyme le Lundi 22/06/2009 à 18:54

La Bataille socialiste : "Révolution en Iran (La Sociale, 21-06-09) "


Iran par vincent présumey le Lundi 22/06/2009 à 20:20

Cher Denis,
   nous sommes sur la même longueur d'onde. On sent l'odeur de la révolution en Iran -ce n'est pas la même chose que l'odeur du sang, que l'on sent hélas aussi. 

 Ces évènements trés importants réactivent un vieux clivage culturel avec les militants marqués par la division du monde en camp. Je crois qu'il faut être patients et pédagogues avec ceux qui honnétement sont confus et se posent des questions ("et l'impérialisme US là-dedans ?", "est-ce que Amadinedjad n'est pas soutenu par des masses pauvres ? ", "le poids de la religion ?", "pourquoi Chavez soutient-il ce régime", etc.)?

Par contre ceux qui en connaissance de cause distillent la théorie du complot occidentalo-médiatico-sioniste et répercutent les propos des services iraniens, comme par ailleurs ceux des services chinois (je pense à Losurdo ...), méritent d'être qualifié d'ennemis purs et simples, partisans de la répression et de la torture. Les sites comme Le Grand Soir ou Bellaciao sont en train de franchir la dernière ligne rouge à cet égard. Loin de tout "anti-impérialisme", ils soutiennent la répression et les chefs galonnés ou enturbanné censés combattre le Satan US dont ils ont depuis longtemps substitué l'image mythique à celle, réelle, du capital -quand ce n'est pas de leur part une étape vers la dénonciation de l'image du complot judéo-maçonnique, ce dont ils se rapprochent.

Le régime iranien via le clown Yahia Gouasmi a soutenu la liste "antisioniste" de Dieudonné. Mais l'évolution d'une partie des adeptes de la théorie des camps géostratégiques substituée à la lutte des classe va dans le même sens à terme.

Pour toutes ces raisons, une dernière remarque : le communiqué du Tudeh que tu mets en ligne (peut-être dans un souci pédagogique envers nos militants de chez nous bridés par la peur du grand Satan yankee supposé tirer bien plus de ficelles qu'il n'en tire réellement ! ) est sans doute un écho un peu pâle de ce qui se passe en Iran, on peut trouver beaucoup plus intéressant. Le Tudeh est le vieux parti stalinien, certes sans aucun doute avec des militants courageux et honnètes, mais il a souffert (à juste titre ! ) de son soutien à Khomeiny et de son hositlité théoriquement assumée à l'idée même d'une révolution prolétarienne en Iran. Le mouvement ouvrier iranien a une richesse supérieure à notre "extrème-gauche" et à nos sphères "altermondialistes", oh combien. Les débats entre les communistes hekmatistes, bien répercutés sur le site de la Bataille socialiste communiqué par le post précédent, les fedayin, les syndicalistes indépendants, les représentants des nationalités, les féministes, les combattants et les combattantes laïques, le groupe trotskyste IRSL -http://www.pishtaaz.com/english/word-with-workers.htm- même incomplets, marqués de sectarisme et naturellement génés par la répression, ont une richesse et une qualité supérieures à ce que nous avons chez nous. La raison en est sans doute que ces militants ont traversé une réelle révolution, comme tous les peuples d'Iran qui puisent, malgré la répression, leur force dans cette expérience. Dans une certaine mesure, c'est nous qui sommes périphériques (je ne dis pas ça du tout par une pseudo-humilité occidentale mal placée, mais eu égard à l'expérience de la révolution).
Cordialement,
Vincent Présumey.


Re: Iran par d_collin le Lundi 22/06/2009 à 20:51

Merci, Vincent, de ce soutien. Comme toujours, les grands évènements rebattent les cartes et redessinent les lignes de force. Tu parles de sites comme "Bellaciao" et "Le grand soir": effectivement, ils se sont placés du côté des bourreaux du peuple iranien. Je suis également atterré et attristé par l'évolution de Losurdo dont j'avais apprécié un certain nombre d'ouvrages philosophiques (sur Kant, Hegel ou Nietzsche ainsi que sa "Contre-histoire du libéralisme"): il a perdu tout sens critique et lui, un des premiers à avoir dénoncé le révisionnisme historique se retrouve du côté des "révisionnistes" qui nient ou presque les crimes du stalinisme. Son livre de réhabilitation de Staline est le signe d'un homme en train de sombrer politiquement et philosophiquement.

J'ai publié le communiqué du Tudeh précisément parce qu'il montre que ce vieux parti stalinien n'a pas totalement perdu les pédales à la différence des nostalgiques occidentaux du "petit père des peuples". J'avais même espéré un temps que ce genre de prise de positions allait conduire certains groupes à ce ressaisir. Mais c'est visiblement impossible. Les réflexes pavloviens des débris du stalinisme sont les plus forts.

Ces événements obligent à réviser de fond en comble toutes les stratégies campistes, les stratégies de ceux qui veulent substituer à la lutte des classes et aux mobilisations populaires démocratiques, les manoeuvres des "camps" appuyés sur les États affublés pour l'occasion de l'étiquette "anti-impérialiste". Que la Russie s'oppose sur certaines questions à l'impérialisme US n'en fait évidemment pas un pays "anti-impérialiste". Il en va de même pour la Chine qui reste une des principales machines à exploiter le prolétariat mondial, à travers la surexploitation du prolétariat chinois - les Chinois ont un taux d'épargne fabuleux parce qu'ils n'ont ni sécurité sociale, ni système de retraite, ni éducation gratuite... Voilà le "communisme" ou le "socialisme" de notre "gauche anti-impérialiste". Tout cela est si absurde qu'on voit des "marxistes" ou des ex-PCI-istes italiens soutenir Berlusconi parce le premier ministre italien négocie sur le gaz avec Poutine et reçoit en grande pompe Kadhafi. Jupiter rend fous ceux qu'il veut perdre. Et évidemment ceux-là montent en première ligne pour dénoncer les "manipulations médiatiques" occidentales à propos de l'Iran. Se posera également pour un certain nombre de groupes la nécessité d'une appréciation un peu plus mesurée de Chavez - je pense au groupe "la Riposte" qui a pris clairement position pour la révolution iranienne mais qui s'est fait depuis plusieurs années une spécialité dans le soutien inconditionnel et dithyrambique à Chavez, lequel soutient aujourd'hui Ahmadinejad ... question de pétrole évidemment.

Denis COLLIN


par regis le Mercredi 24/06/2009 à 04:06

Je ne sais si, comme vous l’affirmez, c’est le début d’une révolution démocratique en Iran, mais comment ne pas voir ces milliers de manifestants qui, malgré la férocité de la répression bravent les interdits dictés par un régime dictatorial ? Comment ne pas défendre le droit de ces milliers à vouloir choisir leur avenir ? Des milliers d’agents de la CIA ? Des milliers de manipulés  par « l’Occident » ? Des « révolutionnaires » qui ont oublié qu’une certaine révolution chère à leurs mythes a débuté par une procession menée par un pope.

Les professionnels de la politique (a-t-on déjà réfléchi sur une pareille aberration ?) n’ont d’yeux que pour leurs pairs : Obama, Sarkozy, Chavez…qu’ils soutiennent ou rêvent simplement prendre leur place. Ils n’ont pas un seul regard pour ceux du peuple d’Iran qui se font massacrer, torturer, arrêter, emprisonner en défendant leur droit à l’expression.

JL Melenchon, sur son blog, renvoie tout le monde dos à dos, c’est commode : tous des mollahs ! Pas un mot pour défendre la liberté de manifestation, la libérté d’expression qui manque si cruellement là-bas.        


Re: par d_collin le Mercredi 24/06/2009 à 07:20

Je viens de lire la position de Ponce-Pilate Mélenchon. C'est en effet assez scandaleux.  Que les peuples se fassent massacrer, le nouvel élu européen n'a rien à dire. Comme ceux qui défilent bravant la répression et ... les consignes de Moussavi ne comptaient pour rien dans l'affaire. Bien que Mélenchon fréquente de près le PCF, il ne doit pas lire l'Humanité - qui donne largement la parole aux opposants au régime - ni savoir que le PCF a appelé à un rassemblement de solidarité avec le peuple iranien et encore moins que la CGT appelle à manifester pour la libération des syndicalistes emprisonnés.

Libérez les militants syndicaux iraniens

Communiqué de la CGT

Face à l’arrestation de centaines de militants syndicaux lors du rassemblement du 1er mai à Téhéran et les dizaines de militants poursuivis, traînés devant les tribunaux et emprisonnés pour avoir milité afin de créer des organisations syndicales indépendantes, 4 organisations syndicales internationales (la CSI et les internationales de l’enseignement, des transports et de l’alimentation) ont décidé, avec le soutien d’Amnesty international, de faire du 26 juin une journée mondiale de solidarité pour les libertés et les droits syndicaux en Iran.

Les organisations syndicales françaises CFDT, CFTC, CGT et FO affiliées à la CSI ainsi que l’UNSA, la CGC, la FSU et Solidaires, afin d’exiger l’arrêt de la violence à l’encontre des travailleurs, la libération sans condition de tous les militants syndicaux emprisonnés et le respect des libertés démocratiques appellent à un rassemblement le 26 juin à 12 h 30 devant l’Ambassade d’Iran (place d’Iéna – métro Iéna -).

Nous demandons aux organisations CGT de la région parisienne de faire le maximum pour assurer une bonne présence CGT.

Montreuil, le 22 juin 2009


par d_collin le Mercredi 24/06/2009 à 09:05

Soutien au peuple iranien pour la démocratie et les libertés

Depuis la proclamation des résultats falsifiés aux élections présidentielles, les Iraniens manifestent, quotidiennement et massivement, leur opposition au détournement de la démocratie et à l’imposition d’un candidat par la fraude. A cette grande protestation pacifique et courageuse, le régime du « guide » répond par la terreur, l’arrestation, le meurtre.
Nous nous réunissons pour apporter notre soutien au peuple iranien dans sa lutte pour la démocratie et les libertés. Nous nous réunissons aussi pour défendre le droit et la paix pour l’ensemble de la région, tant il est évident que le sort des Iraniens nous concerne tous.

Mercredi 24 juin 2009, 20 heures,
La Bellevilloise, Plateau FORUM
21, rue Boyer, 75020 PARIS
Metro Gambetta, ou Ménilmontant

Nous donnerons la parole à des témoins de la réalité iranienne
Marjane Satrapi, artiste dessinatrice
Chahla Chafiq, sociologue
Mohsen Makhmalbaf, réalisateur
Ahmad Salamatian, analyste politologue

Avec les témoignages de soutien de
Hocine Aït-Ahmed, homme politique algérien
Fethi Benslama, professeur d’Université

Karim Lahidji, président de la Ligue de défense des droits de l’homme en Iran et vice-président de la FIDH
Pierre Tartakowsky, vice-président de la LDH

Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts
Isabelle Lorand, membre du comité exécutif national du PCF, responsable aux droits humains
Pouria Amirshahi, secrétaire national du PS aux droits de l’homme

Avec le soutien du Centre culturel iranien Pouya

Pour réservation : manifeste@manifeste.org



Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato