S'identifier - S'inscrire - Contact

L'appel Politis signé par qui et pour quoi faire

Eléments d'une contribution écrite au 11 octobre

Par Christian Berthier • Actualités • Mercredi 15/10/2008 • 0 commentaires  • Lu 1104 fois • Version imprimable


ORGANISER L’ALTERNATIVE À GAUCHE, UNITE-URGENCE !

 ...Aujourd’hui, 70 ans après le Krach de Wall-Street, un effondrement financier précipite les économies dans la récession et submerge les uns après les autres les plans d’urgence dressés par les gouvernements de droite comme de gauche, les mensonges, les illusions.

... sans aucun contrôle public, la BCE prête le matin des centaines de milliards pour renflouer les banques et les rachètent le soir pour éviter qu’ils puissent se transformer en salaires ou soutenir l’économie réelle.

...Les citoyens, le peuple, les militants, nous-mêmes, sommes saisis d‘angoisse mais aussi de la nécessité et de l’urgence de s’unir pour un coup d’arrêt au pillage des fonds, des services publics et de l’épargne populaire.

...Aujourd’hui, « changer radicalement l’ordre des choses » c’est passer des mouvements partiels au mouvement unitaire d’ensemble jusqu’à l’abandon des reformes de Sarkozy et de ses prédécesseurs. C’est la résistance utile. C’est préparer le gouvernement qui le fera appuyé par la mobilisation du peuple dans les communes et les entreprises.

....Comme en mai, il manque encore une force incarnant ce projet, cette résistance utile. Cette force est dans le peuple. Celui qui a voté NON en 2005 et qui s’abstient quand il ne vote pas à gauche.

Certains proposent, pour ce faire, la construction de tel ou tel parti. Certes, les partis contribuent à la formation et à l’expression de la souveraineté citoyenne. Mais l’urgence sociale, la révolte ne suivent pas de tels rythmes. L’unité d’action,  « faire front »n’attendent pas de meilleurs partis, pour utiles qu’ils soient !

 Dans le passé, elle s’est imposée à eux. Les partis ne doivent pas diviser l’unité.

...Les 10 000 signataires concentrent la volonté unitaire de militants associatifs, politiques et syndicaux, d’élus de la France entière. Nous avons bénéficié des acquis sociaux conquis par nos parents et grands parents depuis 1945. Il est plus que temps de les défendre et de les reprendre pour nos enfants et avec eux. Ne comptons pas sur les incendiaires pour éteindre l’incendie.

...Les 10 000 signataires concentrent une grande expérience et un refus passionné de la division sous toutes ses formes.

Il est encore plus urgent qu’en mai d’« agir de façon coordonnée, sans préalable sur les engagements des uns et des autres, construire un cadre permanent qui nous permette, ensemble, nationalement et localement », dans chaque commune, de résister, de préparer et de fédérer la vraie réponse de classe, de masse et citoyenne à la volonté du gouvernement de faire supporter au peuple français toutes les conséquences de la catastrophe financière et économique. fin!
A débattre, évidemment!
Ce cadre permanent pourrait-il revetir une forme proche des partis de la premiere internationale evoquée par Robert Duguet?



Mots-clés : , ,

Partager cet article


Archives par mois


La Sociale

Il Quarto Stato