Analyses et débats pour le renouveau d’une pensée de l’émancipation.

À la Une

L’Europe, l’aide et la dette… Et les quatre mensonges de Merkel et Macron
29 mai, par Jacques COTTA

Laurent Joffrin dont on peut lire la plupart du temps avec intérêt ses chroniques journalières de « Libération » vient de pousser un énorme OUF de soulagement. Il y a quelques jours seulement, l’éditorialiste était gagné par le désespoir, notamment après la décision de la cour constitutionnelle de Karlsruhe contestant la politique monétaire de la BCE. Mais voila qu’Emmanuel Macron et Angela Merkel, décidant « la création d’un Fonds de relance de 500 milliards d’euros » financé par des emprunts sur les marchés « au nom de l’UE », viendraient contredire les déclarations précédentes. L’Europe qui était moribonde... lire la suite


Article récents

  • Insurrection légale ?
    28 mai, par René MERLE | 5 commentaires

    "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs". Ainsi lisait-on dans la Constitution de l’An I (1793), article 35. Mais il est vrai que cette constitution ne fut jamais appliquée, et que par une insurrection parlementaire « légale » menée par les modérés manipulés par les pourris, ces "terroristes" à peine repentis et ivres de pouvoir, de jouissance et de fric, (...)

  • Pourquoi les appels à changer le monde ne le changeront pas.
    27 mai, par Jean-François COLLIN

    Pourquoi les appels à changer le monde ne le changeront pas.
    Pour Nicolas Hulot « le temps est venu » de poser les premières pierres d’un nouveau monde solidaire, relocalisé, respectant l’environnement. » À quelques jours de là, cent cinquante personnalités de gauche ont signé un appel à l’organisation d’une convention du monde commun. Les appels à la construction d’un monde plus écologique, plus beau, plus coopératif se multiplient et qui pourrait être en désaccord avec ces déclarations d’intentions ? Peu (...)

  • COVID 19 : APRES LE CHOC…LE RETOUR AU FRONT …
    27 mai, par Elisabeth DES | 2 commentaires

    En ce 24 mai 2020, veille de l’ouverture pour 7 semaines du "Segur de la Santé" visant un plan d’investissement et de revalorisation , alors qu’ils prennent encore en charge 17968 patients et que le virus continue à circuler c’est sur un second front que les soignants hospitaliers vont devoir combattre. Après que tant de rassemblements, de pétitions, de livres, de témoignages , de reportages dénonçant la situation dans l’hôpital-entreprise se soient multipliés depuis de si longues années, que le (...)

  • Le programme commun avant le casting
    26 mai, par Denis COLLIN

    Le programme commun avant le casting
    L’élection présidentielle aura eu lieu dans moins de deux ans. Donc, nous commençons à voir le défilé des vedettes pour le casting du premier tour, en attendant le second. La « gauche libérale » vaguement de gauche a fait sa tribune (voir notre article dans La Sociale). Les Valls, Royal, Hollande font déjà un tour de piste (bonjour la nouveauté !). On parle d’Hidalgo si, comme c’est vraisemblable elle conserve la mairie de Paris. Mélenchon est entré en campagne, Jadot (...)

  • Le plan franco-allemand : un plan pour rien.
    25 mai, par Frédéric FARAH

    Le plan franco-allemand : un plan pour rien.
    Le plan Macron-Merkel a été salué par de nombreux observateurs comme un pas dans la bonne direction. Le couple franco-allemand était à la manœuvre. 500 milliards venaient s’ajouter, aux mesures précédentes de l’Eurogroupe.
    L’Union européenne semblait prendre la mesure du chemin à parcourir pour répondre aux effets d’une pandémie terrible. Le problème se situe certes dans la pandémie, mais aussi et surtout dans le choix du confinement. C’est ce dernier qui (...)

  • Intéressante suggestion de Julien Dray
    22 mai, par Jacques COTTA | 1 commentaire

    Dans le dernier édito de la lettre qu’il anime, Julien Dray, l’ancien responsable socialiste indique son intention : « Donner du sens à l’unité ». Aujourd’hui élu au Conseil Régional d’ile de France, il conclut par une belle profession de foi : « Oui à l’unité, pleine et entière dans sa forme, mais avec du fond ».
    Il serait absurde ici de revenir sur de vieilles divergences et une partie de notre histoire commune avec Dray, comme avec d’autres. Tel ne peut être le point de départ d’une réflexion (...)

  • Souverainisme ? Non, république sociale !
    20 mai, par Denis COLLIN

    Il est nécessaire de dissiper quelques confusions qui rendent plus opaque que jamais le débat politique tel qu’il existe au moins dans le petit monde médiatique. L’actualité rend urgente la clarification au sujet du « souverainisme ». Disons-le d’emblée : les amis de la Sociale ne sont pas « souverainistes » mais partisans de la République sociale. Ce n’est pas la même chose et, peut-être, même pas du tout la même chose.
    La souveraineté désigne le pouvoir au-dessus duquel il n’existe pas d’autre pouvoir. (...)

  • Après le confinement, quelques pistes...
    20 mai, par Jean-Pierre BATTAIS

    Les principales idées force pour appréhender la situation que la covid 19 a déclenchée procèdent d’abord de l’analyse économique. Ce sont les changements dans cette situation qui déterminent les rapports de force entre le monde du travail et du capital.
    Le levier de la dette va peser encore plus fort que l’après 2008. Aucun gouvernement social qui pourrait s’ériger en remplacement de celui de Macron du fait de son effondrement de gouvernance ne tiendrait pas plus d’un déjeuner de soleil s’il prétendait (...)

  • L’union de la gauche ou le retour de la momie
    16 mai, par Denis COLLIN

    Les grands médias, France-Inter comprise, ont donné un large écho à la tribune cosignée par plusieurs dizaines de personnalités de la « gauche », « communiste », « socialiste » et écologiste. On y trouve Yannick Jadot aux côtés de Ian Brossat et d’Olivier Faure, Bernard Thibault et Raphaël Glucksmann, et tant d’autres encore. On se prend à fredonner « ils sont venus, ils sont tous là »…
    Cette tribune se conclut ainsi, tenons-nous bien « Pour être à ce rendez-vous de notre Histoire, nous proposons qu’un grand (...)

  • La Valse à trois temps des puissants
    15 mai, par Jacques COTTA

    En France comme dans d’autres pays, les gouvernants se veulent mélomanes. Le déconfinement laisse entendre la petite musique qu’ils ont composée et dont ils comptent maintenant nous abreuver. Nous voyons aujourd’hui clairement comment les stratégies ont été agencées. Premier temps : affolement.
    La pandémie est venue frapper alors que le pouvoir français, comme d’autres à travers le monde, était en grande difficulté. Emmanuel Macron et sa majorité faisaient face à une crise sociale sans précédent, allant (...)

  • Tout changer – le monde de demain
    14 mai, par Marie-José CLOISEAU

    Tout changer – le monde de demain
    Les dirigeants actuels s’y préparent. D’autres aussi mais pas avec les mêmes outils.
    La différence ? Les premiers ont le pouvoir, politique, économique, médiatique. Les autres n’ont que des si, des yaka faukon...
    Le monde d’avant a prouvé sa capacité de nuisance et il est rejeté par une grande majorité de la population, pour toutes sortes de raisons, écologiques, sociales, politiques. Pourtant, il n’est nullement menacé. En face il n’y a aucun modèle, aucun moyen, (...)

  • La CGT a tort
    12 mai, par Jean-Louis ERNIS | 5 commentaires

    Dans le cadre du 1er mai – triste 1er mai revendicatif – le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, s’est exprimé notamment sur France Inter. Si la majorité de ce qu’il a dit est conforme au discours d’un défenseur du monde ouvrier, néanmoins, une revendication mérite d’être examinée, discutée et pour ma part contestée.
    Philippe Martinez revendique la durée hebdomadaire du travail à 32 heures. Je pense que c’est une erreur. Ce dont ont besoin les salariés, c’est d’une augmentation générale des (...)

  • Éditorial

    1er juin, par Jacques COTTA

    Le Macronisme, une sorte de fascisme inédit

    Sur les rayons de l’his­toire, le fas­cisme cor­res­pond à une défi­ni­tion bien par­ti­cu­lière. Il n’est pas syno­nyme d’auto­ri­ta­risme, de dis­cri­mi­na­tion ou de racisme, assi­mi­la­tion qui a conduit les milieux de gauche notam­ment à uti­li­ser ce qua­li­fi­ca­tif à tort et à tra­vers durant des années, quitte à en bana­li­ser le contenu. La fas­cisme c’est tout autre chose que nous pou­vons aujourd’hui ana­ly­ser à l’aune du macro­nisme qui se révèle comme une sorte de fas­cisme tota­le­ment inédit. Le fas­cisme cor­res­pond à une forme de domi­na­tion du capi­tal qui dans une situa­tion extrême a besoin de détruire... lire la suite


    Vient de paraitre

    Vient de paraitre


    Brèves

    Le Conseil d’Etat limite les pouvoirs des maires dans la lutte contre le coronavirus

    Ainsi le Conseil d’Etat valide-t-il une nou­velle fois les manœu­vres du gou­ver­ne­ment. Après avoir jus­ti­fié l’impuis­sance du gou­ver­ne­ment à... lire la suite

    Concurrence des charlatans

    Ainsi les prin­ci­paux pro­duc­teurs de pétrole (Russie et Arabie en tête) se sont mis d’accord pour limi­ter dras­ti­que­ment la pro­duc­tion de l’or... lire la suite

    Jours de colère

    Colère, rage, effroi, haine, mépris, voilà les sen­ti­ments (tous tris­tes et affai­blis­sant ma puis­sance d’agir) qui se bous­cu­lent. Face au mal­heur,... lire la suite

    4$ le baril

    C’est le prix auquel le Canada vend son brut aujourd’hui. 159 litres de pétrole brut pour le prix d’un cap­puc­cino avec petit gâteau sur une aire... lire la suite

    Le jour d’après ?

    Est-on sûr qu’il y aura un "jour d’après" ? Et s’il y en a, il ne faut pas comp­ter sur la cons­cience morale des domi­nants pour qu’ils fas­sent leur... lire la suite

    Coup d’état contre le droit social

    Ceux qui pen­sent que « l’état d’urgence sani­taire » pren­dra fin avec l’épidémie se trom­pent lour­de­ment. Après l’état d’urgence de 2015, on n’est pas... lire la suite


    Revue de presse 28 mai, par Antoine BOURGE

    « Ni dans la majorité, ni dans l’opposition »

    Le 13 mai dernier Laurent Berger (CFDT) affirmait sur France Inter : « Durant cette période [de confinement], on a privilégié la vie sur le développement économique. Évidemment, ça ne peut pas durer tout le temps. » Nous verrons que cette ligne très macroniste n’est pas sur le point d’être infirmée par la création à l’Assemblée nationale du groupe « Écologie Démocratie Solidarité ».

    Une tempête dans un verre d’eau Les rats quit­tent le navire L’Humanité lire la suite


    Sites amis

    Librairie La Sociale

    Bouquins Cotta et Collin


    Vous inscrire sur ce site

    Vous avez demandé à intervenir sur un forum réservé aux visiteurs enregistrés.

    Identifiants personnels

    Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.